Mouvement nationaliste pour la France aux Français

LE ROSAIRE

Priez le Saint Rosaire !

ROSAIRE.jpg

Le Rosaire commence par le signe de la croix. Le catholique récite ensuite le Je crois en Dieu sur la croix de son chapelet.

Note : toutes les prières mentionnées sont disponibles dans la catégorie prières.

Puis, sur le premier grain, on dit le Notre père. Sur chacun des trois grains suivants un Je vous salue Marie suivi par un Gloire au Père.

Commence ensuite la méditation des mystères sacrés de la vie de Jésus et de Marie, avec dix Je vous salue Marie pour chacun d’entre eux. Méditer veut dire unir son esprit au mystère, imaginer les lieux, les scènes, les personnes, l’émotion ressentie par les Saints liés à l’histoire du mystère médité.

Il y a trois catégories de mystères : JOYEUX, DOULOUREUX, GLORIEUX.
Note : les mystères « Lumineux » que vous pouvez trouver sur internet ou ailleurs n’existent pas dans la Tradition !

Chaque catégorie comporte 5 mystères (voir fin de page).

On appelle Rosaire la méditation intégrale des 3 catégories de mystères – 15 dizaines – et Chapelet la méditation d’une seule de ces catégories – 5 dizaines –.

Lors de la récitation complète du Rosaire, on ne récite qu’une seule fois au début de celui-ci l’introduction aux mystères (contenant le Je crois en Dieu, un Notre Père, trois Je vous salue Marie et un Gloire au Père). Cependant, cette introduction est à réciter intégralement à chaque Chapelet quotidien.

Annoncer ensuite le mystère et son fruit avant chaque dizaine, par exemple :
Premier mystère médité, l’Annonciation, fruit du mystère, l’humilité.

Réciter ensuite le Notre Père (qui suivra à chaque fois l’annonce du mystère et de son fruit). Dire la dizaine de Je vous salue Marie en méditant le mystère.

On honore chaque dizaine par un Gloire au Père et un Ô mon Jésus.

Ainsi de suite : on continue par l’annonce du mystère suivant et de son fruit, poursuivant sur un Notre Père, dix Je vous salue Marie, un Gloire au Père et un Ô mon Jésus.

 À la fin du chapelet, on peut dire une dernière prière, comme par exemple :
Seigneur, donnez-nous des prêtres !
Seigneur, donnez-nous de saints prêtres !
Seigneur, donnez-nous beaucoup de saints prêtres !
Seigneur, donnez-nous beaucoup de saintes vocations religieuses !
Et on termine par le signe de la croix.

 

LES MYSTÈRES

Note : pour la récitation du Chapelet quotidien, méditer la catégorie de mystères selon le jour fixé par l’Eglise.

JOYEUX (lundi et jeudi)
1/ L’Annonciation, fruit du mystère : l’humilité
2/ La Visitation, fruit du mystère : l’amour du prochain
3/ La Nativité, fruit du mystère : l’esprit de pauvreté
4/ La présentation de l’Enfant-Jésus au temple, fruit du mystère : l’obéissance et la pureté
5/ Le recouvrement de Jésus au temple, fruit du mystère : la recherche de Dieu en toute chose

DOULOUREUX (mardi, vendredi)
1/ L’agonie de Notre-Seigneur Jésus-Christ au jardin des Oliviers, fruit du mystère : le regret de nos péchés
2/ La flagellation, fruit du mystère : la mortification de nos sens
3/ Le couronnement d’épines, fruit du mystère : le pardon de nos péchés d’orgueil
4/ Le portement de la Croix, fruit du mystère : la patience dans les épreuves
5/ La Crucifixion, fruit du mystère : un plus grand amour de Dieu et des âmes

GLORIEUX (mercredi, samedi et dimanche)
1/ La Résurrection, fruit du mystère : la Foi
2/ L’Ascension, fruit du mystère : l’espérance et le désir du Ciel
3/ La Pentecôte, fruit du mystère : la charité et la descente du Saint-Esprit dans nos âmes
4/ L’Assomption, fruit du mystère : la grâce d’une bonne mort
5/ Le couronnement de la Très Sainte Vierge Marie au Ciel, fruit du mystère : une plus grande dévotion à Marie