Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Activités

Autocollage Lorraine Nationaliste et Civitas à Metz !

metz autoc 17


14 mai 2017, Paris : Grand défilé unitaire en hommage à Ste Jeanne d’Arc à l’appel de Civitas

Civitas et la Coalition pour la Vie et la Famille organisent le 14 mai 2017 un grand défilé unitaire en hommage à Sainte Jeanne d’Arc auquel se joindront de nombreuses organisations.

Lorraine Nationaliste répondra, comme chaque année, présent à l’appel d’Alain Escada.

Sainte Jeanne d’Arc, sauvez la France !


Lorraine Nationaliste mobilisé à Nancy pour le Rosaire pour la Vie

Comme chaque année que Dieu fait, des militants de Lorraine Nationaliste se sont rassemblés avec l’association « SOS TOUT PETITS » le samedi 25 mars 2017 à Nancy, pour réciter un chapelet public en hommage aux victimes (si nombreuses…) de l’avortement.


Banderole homophobe « Allez brûler en enfer » : relaxe en appel (Est Républicain)

Condamnés en janvier 2015 par le tribunal correctionnel de Nancy à 6 et 8 mois de prison avec sursis mais aussi un stage de citoyenneté, Maxime A., 22 ans, et Pierre-Nicolas N., 25 ans, ont été relaxés ce jeudi par la cour d’appel. Ils étaient poursuivis pour « menace de mort en raison d’une orientation sexuelle ».

Installés sur le parking aérien du centre commercial Saint-Sébastien, à Nancy, ces deux militants d’extrême droite avaient déployé une banderole homophobe au passage de la Gay Pride, en 2014 « : Allez brûler en enfer ».

Lors de l’audience, l’avocat général avait assuré qu’il y avait eu « quelque chose de raté dans leur éducation ». « Cette phrase est d’une extrême violence », avait relevé le magistrat du parquet qui avait évoqué « une menace de mort caractérisée ». Il avait requis la confirmation des peines prononcées en première instance.

Les deux hommes, qui étaient restés muets lors de leur garde à vue et du premier procès, avaient également choisi de conserver le silence devant la cour d’appel mais se sont finalement expliqués.

Pierre-Nicolas N. avait assuré qu’il n’était pas d’extrême droite – alors qu’il se présente sur internet comme un futur candidat du « FN canal historique » aux prochaines législatives -, avait aussi assuré qu’il n’était pas présent le jour des faits.

Maxime A., lui, avait expliqué que l’année suivante, lors de la Gay Pride, il y avait une banderole « Fachos, allez brûler en enfer ». « Je me suis senti concerné mais quand j’ai voulu porter plainte, les policiers m’ont ri au nez… ».

L’avocate de la défense, Me Clémence Morel, avait assuré que la phrase « Allez brûler en enfer » n’était pas une menace de mort : « Lorsqu’on est en enfer, on est déjà mort ».

Les magistrats de la cour d’appel ont estimé que « l’inscription en cause ne peut être caractérisée comme une menace de mort. Les termes ne sont pas constitutifs d’une menace immédiate de commission de meurtre ».

La justice a considéré que cette inscription n’était pas une menace de mort. Photo DR

L’Est Républicain


La fête du Pays Réel, une incroyable réussite !

Samedi 11 mars 2017, une délégation de Lorraine Nationaliste a répondu présente à l’appel de Civitas en rejoignant la convergence nationale à Rungis.

Plus d’un millier de participants se sont réunis à la fête du Pays Réel autour d’Alain Escada et de Jean-Marie Le Pen avec pour seuls mots d’ordre : La France aux Français ! La France est catholique !

La culture des clochers et des terroirs s’est exprimée tout au long de cette belle journée à travers plusieurs dizaines de stands de haute qualité.

Des intervenants d’expérience ont captivé l’auditoire au cours de discours plus poignants les uns que les autres :

Alain Escada (ou le nouveau Léon Degrelle !) :

Jean-Marie Le Pen :

Carl Lang, président du Parti de la France :

L’abbé Xavier Beauvais :

Vivement l’année prochaine pour la seconde fête du Pays Réel !


Soirée cohésion des Lorrains avec Alexandre Gabriac, à Nancy !

20170212_215224


Lorraine Nationaliste présent à Mulhouse avec Jean-Marie Le Pen

Dimanche 12 février 2017, se tenait à Mulhouse un déjeuner politique des Comités Jeanne Grand-Est avec la participation de son fondateur, Jean-Marie Le Pen. Une petite délégation de Lorraine Nationaliste est venue accueillir le Menhir autour d’un repas riche en amitié.