Mouvement nationaliste pour la France aux Français

26 avril 1894 : Naissance de Rudolf Hess

rudolf_hess_by_shitdeviant-d53hdfkRudolf Walter Richard Hess est né le 26 avril 1894 à Alexandrie en Égypte.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Rudolf Hess est jugé au procès de Nuremberg pour complot, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Au cours du procès, il ne se reconnaît coupable d’aucun de ces crimes et se dit même fier d’avoir servi son Chef, Adolf Hitler, et le peuple allemand. Il va invoquer son action en Écosse où il avait tenté de mettre fin à la guerre entre l’Allemagne et le Royaume-Uni au péril de sa vie.

Des quatre chefs d’accusation, seuls sont finalement retenus le complot et les crimes contre la paix. Il est condamné à la prison à perpétuité, sanction qui sera appliquée sans remise de peine.

Pendant les années qui suivent, il est le prisonnier « numéro 7 », occupant la cellule portant ce numéro.

Après les libérations de Baldur von Schirach et d’Albert Speer, qui ont purgé leurs peines de vingt ans en octobre 1966, il reste le dernier et unique prisonnier de la prison de Spandau de 1966 à 1987. Après le départ de ces deux derniers prisonniers, la cellule numéro 7, qui ne mesurait que deux mètres par trois, devint le logement à un seul lit le plus dispendieux du monde, avec son coût journalier de deux mille huit cents Marks, entièrement financé par l’Allemagne de l’Ouest.

Les forces alliées, les États-Unis, l’URSS, la France et le Royaume-Uni, trouvaient important de garder Rudolf Hess dans la prison de Spandau, notamment en tant que dernier symbole de leur alliance, qui commençait à s’effriter.

hess8Ses aumôniers (Charles Gabel de 1977 à 1986, Michel Roehrig de 1986 à 1987) affirment que, contrairement aux idées reçues, Hess n’avait rien d’un fou, ou d’une personne psychologiquement fragile. Une pratique initiée en 1947 consistait à retirer les articles concernant le nazisme ou les personnalités du troisième Reich des journaux qui était remis aux prisonniers afin d’éviter qu’ils ne puissent se considérer comme étant des figures ayant marqué l’histoire.

Durant tout le temps de son emprisonnement, Rudolf Hess ne fut pas autorisé à parler avec la presse et n’eut droit qu’à une seule visite par mois, d’une durée maximale de trente minutes, le visiteur devait être un membre de sa famille immédiate. De plus, les quatre directeurs de la prison devaient être présents lors de ces visites.

Rudolf Hess avait le droit de recevoir des cahiers en prison, mais seulement pour écrire des lettres ou des notes ; une fois remplis, ces cahiers étaient détruits par les gardiens afin d’éviter qu’il puisse écrire ses mémoires, et de ne pas risquer qu’il soit glorifié par la suite.

Le 17 août 1987, âgé de quatre-vingt-treize ans, il est retrouvé pendu à un fil électrique. Sa mort est classée comme un suicide. Son fils Wolf Rüdiger Hess a toujours défendu la thèse d’un assassinat perpétré par les SAS (Spécial Air Service).

Hess-copy
Le 21 juillet 2011, le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung rapporte que les restes de Hess ont été exhumés et sa tombe détruite, notamment pour empêcher d’éventuels rassemblements néo-nazis (sic).

Paru sur Jeune Nation

« J’ai eu le privilège de travailler durant de nombreuses années de ma vie sous la direction du plus grand fils que ma nation a engendré en son millénaire d’Histoire. Même si je le pouvais, je ne voudrais pas changer ce moment de ma vie. Je suis heureux de savoir que j’ai fait mon devoir envers mon peuple, mon devoir d’Allemand, de national-socialiste, en tant que disciple fidèle de mon Führer. Je ne regrette rien. Si je devais recommencer depuis le début j’agirais de la même manière, même si je savais qu’à la fin je devrais rencontrer une mort certaine. Peu importe ce que les gens feront, un jour je me tiendrai debout devant le jugement du Dieu éternel. Je lui répondrai et je sais qu’il m’innocentera. »

Rudolf Hess, procès de Nuremberg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s