Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Justice républicaine : Boris Le Lay condamné à 2 ans de prison ferme !

Le tribunal correctionnel de Brest a condamné Boris Le Lay, jeudi soir, à deux ans de prison ferme pour incitation à la haine raciale.

En septembre 2015, Boris Le Lay avait dénoncé l’origine africaine d’un procureur du tribunal de grande instance de Quimper.

Boris Le Lay n’était pas présent ce jeudi à l’audience correctionnelle de Brest. Le dossier avait été « dépaysé » dans cette juridiction, puisqu’il ne pouvait être jugé dans le tribunal de Quimper où est en poste le procureur ciblé par des propos incriminés.

13087774_1860667357493679_7025866851904962462_n

Le procureur de Brest a requis 8 mois de prison ferme. Après un très court délibéré, les juges ont condamné Boris Le Lay à 1 an de prison ferme et révoqué un sursis de 1 an prononcé en 2013 par la cour d’appel de Rennes. Soit deux ans de prison ferme au total, assortis d’un mandat d’arrêt.

Voici la réaction de Boris Le Lay à cette condamnation politique :

« Chers amis, le gouvernement français et ses magistrats brestois m’ont condamné à deux ans de prison ferme pour un article de blog qu’ils m’attribuent et qu’ils ont qualifié de « raciste ».

Je n’étais pas averti du procès, donc sans avocat. Cet énième volet répressif traduit la réalité du régime autoritaire qui sévit désormais en France ou la liberté d’expression n’existe plus, surtout si le pouvoir estime qu’elle est exercée contre lui.

Je n’ai pas de raison de me taire et de me courber devant des juges, un gouvernement et des journalistes stipendiés par lui. Une justice qui protège les criminels de grand chemin, les politiciens corrompus et se montre d’une grande complaisance à l’égard des islamistes n’est pas une justice, mais le bras séculier d’une tyrannie menant la population au devant de terribles drames.

Si je suis condamné à deux ans de prison pour un article supposément « raciste », l’imam salafiste de Brest peut tranquillement légitimer le viol des femmes non-voilées et ouvrir une école coranique. Ce régime aux abois court à sa ruine et j’entends bien le combattre tant que Dieu me prêtera vie. Et à la fin, nous gagnerons. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s