Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Programme de gouvernement du PNF

PARTI NATIONALISTE FRANÇAIS

Ce que nous voulons, ce que nous ferons !

PRÉAMBULE

Les nationalistes arriveront au pouvoir dans un contexte de difficultés majeures : il faut, selon toute vraisemblance, penser que cet événement se produira lorsque les forces politiques du régime existant ne seront plus en mesure de le maintenir. La France sera en situation de faillite, de chaos et il est à présumer que les pays voisins seront dans une situation analogue, même si celle-ci sera marquée de différences propres à chacun d’entre eux. Rien ne sera facilité, d’autant plus qu’il est vraisemblable que les tenants de l’ordre mondialiste ne seront pas tous mis hors-jeu dans le monde et qu’ils disposeront de relais en France.

Il est aussi évident qu’il est impossible de prévoir quel sera l’état exact de la situation de la France et du monde au moment où un tel événement aura lieu. Bien des aspects de la réalité de ce moment ne peuvent être aujourd’hui envisagés ; des situations imprévisibles, bonnes ou mauvaises, inimaginables à vue d’homme, constitueront une partie des données du monde dans lequel il faudra agir. Elles susciteront des questions qui n’auront pas été nécessairement envisagées présentement, tout simplement parce qu’elles ne sont pas envisageables.

Cependant, compte tenu de la contrainte constituée par cette incertitude inévitable, il est des lignes de force qui peuvent être dégagées, conjointement aux principes immuables qui assurent les conditions du rétablissement d’une situation saine, en tout cas assainie.

couv-brochure-programme-pnf

Deux approches conjointes peuvent et doivent être faites :

1°) Une approche de type programme politique à usage immédiat

2°) Une approche plus technique, mais essentielle, explorant tous les aspects qu’implique une politique nationaliste, en tenant compte de contraintes de nature politiques et géopolitiques internationales, cette seconde approche éclairant et complétant nécessairement la première en lui donnant toute sa force opérative.

Dans les circonstances présentes du combat politique et des nécessités qu’elles impliquent, il est nécessaire de présenter un programme d’action cohérent, sans concession et donc révolutionnaire aux yeux de nos contemporains dont nous devons convaincre le plus grand nombre possible du sérieux et de la faisabilité de la politique préconisée. Mais il ne peut s’agir que d’une liste de mesures et de leur accompagnement ébauchée dans ses grandes lignes, étant donné que les mesures d’application devront être pensées et adaptées à la situation qui se présentera lors de la mise en œuvre de ce programme politique.

Tout autant, la capacité des nationalistes à satisfaire aux besoins élémentaires des populations et ensuite à rétablir un niveau de vie satisfaisant conditionnera la pérennité de la révolution nationale à réaliser.

Cet aspect de la question est primordial car, en prolongeant l’évolution actuelle il est clair que la France disposera moins encore qu’actuellement d’industries pour assurer la production de ses besoins. Plus que jamais, elle dépendra au cours de cette première phase délicate d’installation des importations qui, en période de crise, mondiale ou non, enchaîneront la France (comme ses voisins) afin de suppléer aux carences de l’économie nationale, alors plus que sinistrée. Plus encore, la division internationale du travail, provoquée et encouragée par les forces mondialistes, aura accentué une donnée présente : le fait que les pièces et composants nécessaires à la fabrication d’un appareil proviennent de réseaux de sous-traitance disséminés à travers le monde, provoquant ainsi, de manière artificielle mais bien réelle et délibérée une interdépendance planétaire, de telle sorte qu’un défaut d’approvisionnement dans un seul secteur, pour une pièce bien précise, sorte de clé de voûte d’une filière industrielle, provoquera l’arrêt à court terme de productions vitales.

Il est envisageable que les forces ennemies seront désorganisées et cette faiblesse permettra aux nationalistes de réorganiser les circuits d’approvisionnement pour faire face aux urgences, le temps – toutefois assez long – de reconstituer une industrie nationale. Mais il est hautement prévisible que des forces ennemies mettront en place de multiples embargos ou tout simplement des obstacles  à la livraison de telle ou telle pièce industrielle, l’asphyxie économique peut être très rapide et fatale à l’expérience nationaliste. Des ententes temporaires avec les Etats qui rejettent ce mondialisme seront vitales.

Compte tenu des importantes réserves énoncées précédemment et résumées dans leurs grandes lignes, quel que soit le contexte de la mise en œuvre du programme politique du PNF, celui-ci est formé des 25 mesures énoncées ci-après qui constituent les grands axes, intemporels, de toute politique nationaliste et de la Révolution nationale, indispensable au rétablissement de la France.

A l’objection selon laquelle ces mesures sont irréalistes, il convient de répondre que c’est l’actuel système qui est irréaliste car, étant fondé sur le principe de l’autonomie de la raison humaine sans référence à l’ordre universel, il contrevient à celui-ci. Par ailleurs, nous savons que les nationalistes n’arriveront aux affaires que lorsque ce système sera à terre. Il suffira de mettre en œuvre le programme d’action ci-dessus en tenant compte avec réalisme et pragmatisme des données existantes à ce moment. Il faut travailler à partir de ce qui existe et organiser ce qui existe.

Mesures de nature ontologique

1 – Abrogation des lois mémorielles et des lois attentatoires à la liberté de penser. Neutralisation des organisations développant une activité secrète, des organisations non gouvernementales, de tout organisme représentant une menace pour les fondements institutionnels de l’Etat, la capacité de défense de la France ou la sécurité du gouvernement.

2 – Suppression des subventions et agréments d’existence dont bénéficient les associations et organismes ne correspondant pas aux intérêts de la nation.

3 – Rétablissement du principe de nationalité par filiation ethnique et les services rendus à la nation. Affirmation du caractère naturellement blanc et chrétien de la société française. Interdiction de la construction de mosquées ailleurs que dans les ambassades des Etats musulmans.Etablissement du statut de Ressortissant français.

Lire la suite sur le site du PNF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s