Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Le démantèlement partiel de la Jungle de Calais débute sous haute tension

Après la validation par le tribunal administratif de Lille de l’arrêté d’expulsion pris par la préfecture du Pas-de-Calais, lundi 29 février 2016 au matin, commença le démantèlement de la partie sud de la Jungle de Calais.

Une colonne de 30 camions de police et deux véhicules anti-émeute s’était postée devant l’entrée ouest du bidonville où se regroupent plusieurs milliers d’envahisseurs étrangers.

la-jungle-des-refugies-situee-majoritairement-en-zone-sevesoDes ouvriers ont commencé le démontage des cabanes, assistés par deux bulldozers et encadrés par les CRS. L’opération concerne le démontage d’une vingtaine d’abris sur une zone de 100 mètres sur 100.

Après une matinée plutôt calme, des projectiles ont été lancés dans l’après-midi sur les CRS par les « migrants ». Des militants de No Border – 150 personnes, selon la préfecture – ont pris part aux affrontements avec une forte violence, confirmée par les journalistes présents sur place. La police a été forcée d’utiliser du gaz lacrymogène et des canons à eau.


Mais où iront tous ces hors-la-loi ? Pas d’inquiétude ! Le gouvernement a d’ores et déjà annoncé un plan de relogement calibré pour 800 à 1000 personnes, tandis qu’une bonne partie de la Jungle devrait rester en place.

Ni démantèlement partiel, ni relogement : SAUVONS CALAIS ! FOUTONS-LES DEHORS !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s