Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Dictature juive : le Conseil constitutionnel valide la liberticide loi Fabius-Gayssot

L’historien Vincent Reynouard avait été condamné le 17 juin dernier à un an de prison ferme pour avoir rappelé les crimes des envahisseurs en 1944, tout en dénonçant les mensonges imposés par les ennemis de l’Europe après 1945 pour salir le national-socialisme et réduire en esclavage les Européens.

jeune_nation_visu-054_judaisme-nationalisme-jn
Ce n’était pas, loin de là, la première condamnation prononcée contre Vincent Reynouard, mais ce dernier avait réussi, à l’occasion de ce procès, à soulever une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Elle avait été acceptée par le tribunal et transmise au Conseil constitutionnel. La QPC interrogeait les juges constitutionnels sur la discrimination injustifiée créée par cette loi entre les victimes et sur l’insupportable atteinte aux libertés d’expression et d’opinion induite, libertés pourtant inscrites dans de multiples textes internationaux ratifiés par leur République.

Malgré tout cela, le Conseil constitutionnel a rappelé ce vendredi dans un arrêt que les étrangers Juifs étaient en France une avant-garde surprotégée et inattaquable.

L’organisme, présidé par le Juif Jean-Louis Debré, arrière-petit-fils de rabbin, a, sans grande surprise, validé la liberticide et inconstitutionnelle loi Fabius-Gayssot réprimant la contestation des prétendus crimes contre l’Humanité commis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite sur Jeune Nation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s