Mouvement nationaliste pour la France aux Français

RIVAROL : entretien exclusif avec Jean-Marie Le Pen : “Changer le nom du FN est une folie”

Les-etats-d-ame-de-Marine-Le-Pen-contre-le-cote-punk-de-Jean-Marie-Le-Pen
RIVAROL : Le 16 décembre Marine Le Pen a posté sur son compte Twitter trois photos de victimes de Daech, l’une d’un journaliste américain décapité, l’autre d’un pilote jordanien brûlé vif dans une cage, l’autre enfin d’un soldat syrien écrasé par un char, en réaction aux propos du journaliste de BFMTV Jean-Jacques Bourdin établissant le matin même un parallèle entre le Front national et l’Etat islamique. La polémique n’a cessé d’enfler depuis. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est exprimé à l’Assemblée nationale pour condamner l’attitude de Marine Le Pen, l’accusant d’avoir repris des photos de propagande de Daech. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour « diffusion d’images violentes » et l’on nous répète que « le fait de diffuser des images de barbarie est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende ». Que pensez-vous de tout cela ?

Jean-Marie LE PEN : Le régime d’état d’urgence permet manifestement au gouvernement d’exercer la censure la plus sévère. Qu’un chef de parti qui est également parlementaire se voie disputer le droit d’user librement de son compte twitter est significatif de la réduction croissante des libertés publiques. Bien que ces photos soient du domaine public, peut-être n’était-il pas approprié de les reproduire, notamment celle de cet Américain décapité dont la famille a protesté car ce n’est en effet pas agréable de voir la tête d’un de ses proches sur le ventre d’un exécuté. Cependant j’ai très bien compris ce qu’a voulu faire Marine : marquer la différence qu’il pouvait y avoir entre Daech et le Front national. Mais cette affaire est une preuve qui lui est apportée qu’il ne suffit pas de se débarrasser de Jean-Marie Le Pen pour cesser d’être diabolisée. J’ai d’ailleurs toujours contesté la ligne de dédiabolisation car par définition c’est l’adversaire qui nous diabolise. Si nous voulons qu’il cesse de nous diaboliser, c’est qu’en réalité nous nous rapprochons de lui. Marine a repris il y a quelques jours l’une de mes formules, ce qui m’a fait plaisir : « J’aime mieux être battue sur mes idées qu’élue sur celles de mes adversaires ». Et cela fait justice d’une accusation qui a longtemps couru dans nos milieux : « Le Pen n’a jamais voulu le pouvoir ». Eh bien, non, je n’ai jamais voulu le pouvoir avec 15 % des voix. Car vouloir le pouvoir avec 15 %, comme auraient pu le souhaiter Mégret ou quelques autres, c’est être ministre dans un gouvernement de cohabitation, ou de coagulation si j’ose dire. On ne peut appliquer ses idées que lorsqu’on dépasse la barre des 30 %. Ce sont alors les autres à qui vous posez vos conditions. Sinon vous êtes au service du pouvoir en place, ce que je n’ai jamais accepté de faire. Les mauvaises langues ajoutent : « Jean-Marie Le Pen n’a pas eu beaucoup de mérite à avoir été vertueux car on ne lui a jamais proposé d’entrer au gouvernement ».  Ce qui n’est pas faux non plus.

R. : Quelle analyse faites-vous du résultat des élections régionales ?

J.-M.L.P. : Les résultats ont été très bons en ce qui concerne le volume des électeurs car nous sommes passés de six millions au premier tour à plus de six millions huit cent mille voix au second. C’est très remarquable.  Généralement au deuxième tour nous perdons des voix, là nous en avons gagné dans toutes les régions à l’exception de l’Ile-de-France et de la Corse. Un certain nombre de nos voix ont permis à Madame Pécresse en région parisienne de débarrasser les Franciliens du gouvernement socialiste de la région.

Suite de l’entretien (2 pages) de Jean-Marie Le Pen dans le Rivarol n° 3216 du 24 décembre 2015.

Une Réponse

  1. Vive Jean-Marie qui raisonne lui excellemment : On ne dédiabolise pas un parti qui n’a aucune accointance avec le mal, comme la plupart des autres ! On le respecte et on le défend !

    22 décembre 2015 à 23 h 19 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s