Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Metz : deux blessés graves lors d’une série d’enlèvements ultra-violente

La police de Metz a procédé à l’interpellation d’un individu appartenant au grand banditisme soupçonné d’être lié à une série d’enlèvements et d’expéditions punitives ultra-violentes. Deux personnes sont toujours grièvement blessées.

metzUn homme déjà connu de la justice et de la police – et son complice – ont été arrêté et mis en examen pour « enlèvement », « séquestration » et « vol avec violence ». Les deux hommes sont soupçonnés d’avoir enlevé et violenté deux autres hommes qui sont grièvement blessés, dont l’un est toujours en soins intensifs à l’hôpital.

Le « cerveau » de la série ultra-violente d’enlèvements a été écroué tandis que son complice a été placé sous contrôle judiciaire. Lors du premier enlèvement perpétré dans une rue de Metz le 7 septembre, les malfrats sont cinq dans une voiture armés de couteaux. La victime est frappée et humiliée pendant des heures avant d’être relâchée en toute discrétion au plan d’eau de la ville sur l’Ile du Saulcy.

Il s’agit d’une guerre de territoire, selon les enquêteurs. Un second enlèvement est commandité quelques jours plus tard, avec le même mode opératoire. La victime est également grièvement blessée, toujours hospitalisée à ce jour, sa rate est perforée et de nombreuses blessures parcourent son corps.

Les motivations de ces enlèvements qui défraient plutôt la chronique des faits divers d’Ile-de-France ou de la région marseillaise seraient liées à des règlements de comptes personnels, lié à des « affaires » mais aussi à une guerre de territoire. Le quartier difficile de Metz-Bellecroix est notamment visé par cette bande organisée aux méthodes ultra-violentes.

Ces derniers mois de nombreuses affaires liées à la circulation d’armes à feu et à des tirs a fait la une des médias régionaux à Metz, occasionnant une concentration des enquêteurs à résoudre des affaires souvent liées à des règlements de comptes ou à des affaires de stupéfiants.

Une autre affaire d’enlèvement est survenue lundi soir à Semécourt (Moselle) à quelques kilomètres au nord de Metz. Une jeune femme a réussi à échapper à ses ravisseurs présumés dont son ex-compagnon qui aurait tenté de l’enlever pour régler des comptes personnels. Il a été interpellé, tandis qu’un autre homme est toujours activement recherché par les gendarmes. Cette affaire ne serait pas liée aux deux enlèvements survenus à Metz en septembre.

La solution à ces nombreux problèmes, très souvent liés à l’immigration-invasion, se trouve dans la création d’un État fort, impartial, nationaliste !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s