Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Metz au summum de la dégénérescence

En attendant la mosquée

Un grand rassemblement a été organisé pendant deux jours sur le site de la future mosquée de Metz. Au programme une kermesse, et rencontre avec l’architecte porteur du projet. 15 millions d’euros. C’est le prix du projet d’édification de la future grande mosquée de Metz. D’où leur intérêt de lever des fonds, puisque le financement se fait uniquement par fonds privés. Les organisateurs ratissent larges : Lorraine bien sûr, mais France, Europe et même Arabie Saoudite (si il s’agit de dons privés).

L’édifice islamique sera construit sur un terrain de 12.000 m² mis à disposition par la Ville de Metz, et pourra accueillir 2000 personnes.

Mais la mosquée ne se limitera pas uniquement à la pratique du culte. Salles de réunions, d’expositions, pôle culturel et bibliothèque viendront compléter l’ensemble.

(Voir notre action coup de poing de 2013 contre sa construction : ici)

mosquee_10Terrain où la mosquée devrait être construite


Délinquance : Metz, c’est Chicago-en-Lorraine !

Les affrontements armés deviennent monnaie courante dans les quartiers sensibles de Metz. Seuls les élus locaux ne semblent pas s’en apercevoir.

Le 9 juin, une fusillade éclate rue de Ryneck à Woippy, dans la banlieue nord de Metz. Un jeune homme de 23 ans s’effondre, touché d’une balle de calibre 22 long rifle dans l’abdomen. Son pronostic vital ne serait pas engagé, il a même pu répondre à la police, sans donner d’indication utile quant à son agression. Les premiers éléments de l’enquête font apparaître que le jeune homme est en possession d’armes et de cachets pouvant être des « stupéfiants de synthèse », selon la police, des précisions qui désignent un crime lié à la délinquance toujours plus présente dans les quartiers sensibles de Metz et son agglomération.

Ce déchaînement de violence n’est que le dernier d’une longue série qui ensanglante Metz et ses environs :
Le 5 juin, une fusillade avait éclaté à Metz-Bellecroix, faisant deux blessés, dont un grave, toujours dans le coma.
Le 30 mai dernier, un tireur « fou et ivre » avait ouvert le feu au pistolet automatique 9 mm dans une rue du quartier Boileau, à cheval entre Woippy et Metz, tuant une femme de 22 ans et blessant trois autres personnes.

Le 28, un règlement de comptes à l’arme à feu, sur fond de trafic de drogue, fait un blessé avenue André Malraux.
Le 17 mai, c’était encore un règlement de comptes entre bandes rivales, toujours avec armes à feu, qui faisait un blessé à la Grange-aux-bois.

woippy


La Gay Pride à Metz, une véritable partouze à ciel ouvert !

Suite à notre collage massif d’autocollants la veille de la « marche des fiertés » il y a quelques jours à Metz, un de nos colleurs s’y est rendu le jour même et nous a envoyé quelques photos prises discrètement par ses soins.

Ivresse sur voie publique, véritables préliminaires effectués dans les rues de la ville, mineurs mettant leurs mains dans le pantalon de dégénérés se tenant entre l’homme et la femme, etc. Tout cela, évidemment, sans aucune réaction policière.

Inutile de préciser que cette fête satanique s’est terminée dans la boîte de nuit de proximité, notre camarade n’a pas osé s’y aventurer, comprenons-le…

Une Réponse

  1. adrien

    Rien qu’à voir le maire socialo qu’il y a à Metz, ce n’est pas étonnant. Et dire que ce triste sir a été réélu….

    16 août 2016 à 14 h 09 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s