Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Lettre ouverte de Lorraine Nationaliste au Procureur de la République

Lettre ouverte de Lorraine Nationaliste au Procureur de la République de Nancy

Objet : lettre de dépôt de plainte

M. le Procureur de la République,

    Le 31 mai 2014 eut lieu l’annuelle « marche des fiertés » à Nancy. Au terme de cette dernière, six opposants ont déployé une banderole au sommet du parking aérien Saint-Sébastien. Il y était inscrit : « allez brûler en enfer ». La police est rapidement intervenue en bloquant l’accès au centre commercial se trouvant en dessous du parking pour tenter d’interpeller les individus, sans succès. Les forces de l’ordre ont fini par retirer la banderole, qui était restée sur les lieux.

À la suite de cette action, une plainte a été déposée par le collectif LGBT « équinoxe lorraine » pour « menaces de mort ». Une enquête a été menée par la police, qui, grâce à des prélèvements ADN sur la banderole récupérée, a réussi à identifier deux individus appartenant au groupe « Lorraine Nationaliste ». Nos militants ont fait 48 heures de garde à vue avec une perquisition à leur domicile. Au cours de cette dernière, ils ont tous deux reçu une convocation à un procès.

Le 30 janvier 2015, ils ont été condamnés au Tribunal de Grande Instance de Nancy à 6 et 8 mois de prison avec sursis, à 3000 euros de dommages et intérêts à verser à l’association « équinoxe lorraine », à 800 euros de frais de justice ainsi qu’à un stage de citoyenneté à leurs frais.

Le 30 mai 2015, la nouvelle édition de la « marche des fiertés » s’est déroulée à Nancy. Une banderole a été brandie pendant plusieurs heures dans les rues de la ville portant le même slogan : « allez brûler en enfer », précédé des mentions « fachos, machos, réacs ». Aucune intervention policière n’a cependant eut lieu. Des militants LGBT et « antifascistes », connus des services de police, ont formellement été identifiés sur les lieux par nos soins. L’un d’entre eux reconnaît par ailleurs sur la page facebook « Culture Gay » avoir défilé avec cette banderole. Il explique qu’il s’agit d’une réaction à l’action « homophobe » de l’année dernière. Nous avons créé un dossier avec des informations que nous serons ravis de vous faire parvenir.

À nos yeux, il n’y a aucune raison que nos deux militants soient condamnés pour cette banderole, qui ne visait personne en particulier, si l’on autorise à d’autres d’en arborer une avec le même slogan en pleine ville ; les mentions : « fachos, machos, réacs » permettent clairement de déterminer une menace les visant particulièrement. En effet, après la médiatisation du procès, l’identité de nos deux membres a été diffusée.

Nous vous prions, M. le Procureur, de bien vouloir mettre en marche une enquête qui entraînera des poursuites aux individus qui pourront être identifiés. Nous vous demandons que la justice fasse preuve du même intérêt dans cette affaire que pour celle dans le cadre de la banderole de l’année dernière.

Recevez, M. le Procureur, l’expression de nos salutations distinguées.

LORRAINE NATIONALISTE

lettre ouverte procureur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s