Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Manuel Valls dévoile son plan contre ceux qui aiment la France

Le premier ministre présente un plan qui devrait comporter plusieurs volets : juridique, pédagogique et numérique pour lutter contre le chômage et l’insécurité  les actes « racistes ou antisémites » !

Valls

L’enveloppe pourrait atteindre 100 millions d’euros. Manuel Valls présente vendredi un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme dans un contexte de recrudescence des actes antimusulmans et antisémites.  Il sera accompagné par plusieurs membres du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira, Bernard Cazeneuve, Fleur Pellerin, la secrétaire d’État chargée de la ville, Myriam El Khomri, ainsi que le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Gilles Clavreul.

Des annonces sont également attendues sur le numérique, pour agir avec plus de force auprès des acteurs d’Internet, souvent difficiles à mobiliser sur ces thématiques. Son annonce avait été promise par l’exécutif après les attentats de janvier à Paris. François Hollande a fait de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une « grande cause nationale ». Il a annoncé en début d’année un renforcement de l’arsenal répressif contre « tout propos de haine» raciste ou antisémite. Le président souhaitait «que ces propos ne relèvent plus du droit de la presse mais du droit pénal », et assuré que le caractère aggravant de la connotation antisémite d’un délit serait renforcé.

Les associations de l’anti-france attendent beaucoup de ce plan. « L’État doit avoir une vraie logique d’accompagnement du milieu associatif, alors que ces dernières années le secteur a été dramatiquement fragilisé en termes de subventions et de reconnaissance symbolique », affirme Dominique Sopo, le président de SOS Racisme. « La volonté politique est une chose, mais quelle sera l’impulsion, comment est-ce qu’on va transmettre sur le terrain cette volonté de s’attaquer à ce fléau de façon pratique, y compris sur les réseaux sociaux avec les difficultés qu’on connaît ? » s’interroge Alain Jakubowicz, le président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme.

Source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s