Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Compte-rendu des 48 h de garde à vue des deux militants de Lorraine Nationaliste

Au cœur de la garde à vue

La semaine dernière, une convocation à l’hôtel de police de Nancy est tombée pour deux de nos militants, âgés respectivement de 20 et 22 ans. Les Français non-reniés se sont rendus à celle-ci ce mardi, à 16h30. Ils ont été informés à ce moment de leur placement en garde à vue de 24 h, prolongeable une fois, qui est systématique pour les nationalistes.

Nos deux militants sont soupçonnés d’avoir fait des menaces de mort en raison de l’appartenance sexuelle, et d’avoir participé à l’action coup-de-poing à Nancy, contre une marche anti-famille, en mai dernier. Dans cette enquête, toutes les bassesses ont été utilisées, pressions auprès des familles, perquisitions à leur domicile, menace de prison ferme immédiate (comme si nous ne connaissons pas les répugnantes lois de leur démocratie…). Pendant ce temps, une poignée de journalistes s’est regroupée devant l’hôtel de police, pour obtenir des informations sur l’affaire, ils n’ont d’ailleurs pas traîné pour dégueuler des articles tous plus diffamants les uns que les autres (par exemple ici…).

Quant à eux, les fidèles de Lorraine Nationaliste, ont gardé le silence du début à la fin de leur garde à vue, en refusant de signer quoi que ce soit, tout en animant les cellules de chants nationalistes, ce que nous vous invitons à faire systématiquement dans ce cas. Quand vous avez votre GAV prolongée de 24 h à l’issue de la première journée, qu’on vous photographie des pieds à la tête en prenant vos empreintes digitales, des prélèvements salivaires, et qu’on vous ramène en plus un type, juste en face, qui est là pour exhibition sexuelle devant mineure, que vous constatez qu’il va sortir largement avant vous, vous avez compris qu’il y a un grave problème dans ce pays.

Au terme de leur enfermement dans les geôles de la république, les militants ont été présentés devant le procureur et le juge des libertés et de la détention. Ils leur ont annoncé leur placement sous contrôle judiciaire jusqu’au procès, prévu le 24 octobre 2014, leur interdisant de rentrer en contact entre eux, comme de vulgaires terroristes pouvant à n’importe quel moment comploter dès leur sortie pour poser une bombe dans le tribunal ; avec en prime l’interdiction formelle de s’approcher à moins de 100 mètres du local LGBT de Nancy, qui a déposé deux plaintes, ou de s’approcher de leurs membres. Toute infraction à ces règles pourrait leur entraîner de la prison ferme. Les raisons de cette protection se sont éclairées pour nous lorsque nous avons appris qu’ils nous ont accusés d’avoir lancé des fumigènes du haut du parking aérien du centre Saint-Sébastien, brulant soi-disant plusieurs personnes, ainsi que des casques de motos, sans rire… Quelle calomnie !

ACP NANCY

Peu après leur libération, nous avons appris que des recherches ADN ont été opérées par la police scientifique sur la banderole afin d’identifier les auteurs… Même L’URSS bolchévique n’aurait pas osé utiliser ce moyen pour une simple banderole s’ils en avaient eu la possibilité !

10710737_1471344999810480_2053959224176272125_n

FAIRE FACE À LEURS COUPS, tel est la vie de tout nationaliste luttant pour le bien-être supérieur de la Nation. Avec la garde à vue du 26 mai 2013 à Paris, lors de la manif pour tous contre le projet de loi autorisant la parodie du mariage pour les couples sodomites et saphiques, où nos militants ont été enfermé pendant 65 h chacun, notre section en est à un total de 231 heures de garde à vue. Nous voyons la répression comme un thermomètre nous indiquant que nous sommes sur la bonne voie.

Qui vive ? FRAANNNCE ! Jamais le combat que l’on mène pour toi ne s’arrêtera !

7 Réponses

  1. Pingback: Journal du 27 septembre 2014

  2. Pingback: Des recherches ADN sur une banderole "homophobe" ! | Bibliothèque de combat

  3. justice

    Les policiers anglais sont dénoncés pour leur laxisme à Rotherham (Yorkshire angleterre) pendant que 1400 enfants ont été victimes de pédophilie entre 1997 et 2013. Si les policiers coupables ont été mutés pour empêcher le scandale : sont-ils nommés à Interpol ? Les dossiers des policiers complaisants avec les réseaux pédophiles doivent être présentés à Interpol avant qu’ils ne soient nommés par l’Etat anglais. Personne ne voudra se compromettre à camoufler les auteurs d’abominations et leurs complices.

    http://www.interpol.int/fr/À-propos-d'INTERPOL/Structure-et-gouvernance/L’Assemblée-générale

    29 septembre 2014 à 13 h 46 min

  4. Pingback: Le procès de Lorraine Nationaliste a été reporté ! | Lorraine Nationaliste

  5. Pingback: Notre militant Pierre PETRUS subit les foudres du système (GAV, perquisitions, procès) | Lorraine Nationaliste

  6. Pingback: Nos deux militants condamnés : Compte-rendu du procès de Lorraine Nationaliste | Lorraine Nationaliste

  7. LABARRE

    Ces militants peuvent être fiers….ils sont la vraie France. Honte à nos politicards véreux et vicieux….pire que la Stasi et le PC réunis ! De plus le mot homophobe n’existe pas, ou plutôt ne veut pas dire ce que les merdias veulent dire : homophobe signifie peur de l’homme, rien à voir avec les homosexuels.Enfin la marche des fiertés s’apparente à une marche du vice et de la honte. En conclusion ces jeunes auraient dus être décorés, non envoyés dans des pseudos géôles de notre ripoublique ! Dernière chose : sur la banderole j, le mot homophobe ou autre n’apparait pas que je sache !!!!

    7 octobre 2015 à 12 h 23 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s