Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Nouveau

14 mai 2017, Paris : Grand défilé unitaire en hommage à Ste Jeanne d’Arc à l’appel de Civitas

Civitas et la Coalition pour la Vie et la Famille organisent le 14 mai 2017 un grand défilé unitaire en hommage à Sainte Jeanne d’Arc auquel se joindront de nombreuses organisations.

Lorraine Nationaliste répondra, comme chaque année, présent à l’appel d’Alain Escada.

Sainte Jeanne d’Arc, sauvez la France !

L’abstention, premier des candidats – Analyse des élections présidentielles 2017 par Johan Livernette

Élections présidentielles 2017 : analyse et pronostics de Johan Livernette

Lorraine Nationaliste mobilisé à Nancy pour le Rosaire pour la Vie

Comme chaque année que Dieu fait, des militants de Lorraine Nationaliste se sont rassemblés avec l’association « SOS TOUT PETITS » le samedi 25 mars 2017 à Nancy, pour réciter un chapelet public en hommage aux victimes (si nombreuses…) de l’avortement.

Le milliardaire David Rockefeller est mort !

Le milliardaire et philanthrope américain David Rockefeller s’est éteint dans sa fortune hier à New York, à l’âge de 101 ans.

La voyelle ou consonne de trop en réaction à ce genre d’évènement est généralement facturée au prix d’une belle voiture.

Guère besoin d’épiloguer, tout le monde sait ce que l’on en pense, nous l’espérons en tout cas.

Bisous David.

Banderole homophobe « Allez brûler en enfer » : relaxe en appel (Est Républicain)

Condamnés en janvier 2015 par le tribunal correctionnel de Nancy à 6 et 8 mois de prison avec sursis mais aussi un stage de citoyenneté, Maxime A., 22 ans, et Pierre-Nicolas N., 25 ans, ont été relaxés ce jeudi par la cour d’appel. Ils étaient poursuivis pour « menace de mort en raison d’une orientation sexuelle ».

Installés sur le parking aérien du centre commercial Saint-Sébastien, à Nancy, ces deux militants d’extrême droite avaient déployé une banderole homophobe au passage de la Gay Pride, en 2014 « : Allez brûler en enfer ».

Lors de l’audience, l’avocat général avait assuré qu’il y avait eu « quelque chose de raté dans leur éducation ». « Cette phrase est d’une extrême violence », avait relevé le magistrat du parquet qui avait évoqué « une menace de mort caractérisée ». Il avait requis la confirmation des peines prononcées en première instance.

Les deux hommes, qui étaient restés muets lors de leur garde à vue et du premier procès, avaient également choisi de conserver le silence devant la cour d’appel mais se sont finalement expliqués.

Pierre-Nicolas N. avait assuré qu’il n’était pas d’extrême droite – alors qu’il se présente sur internet comme un futur candidat du « FN canal historique » aux prochaines législatives -, avait aussi assuré qu’il n’était pas présent le jour des faits.

Maxime A., lui, avait expliqué que l’année suivante, lors de la Gay Pride, il y avait une banderole « Fachos, allez brûler en enfer ». « Je me suis senti concerné mais quand j’ai voulu porter plainte, les policiers m’ont ri au nez… ».

L’avocate de la défense, Me Clémence Morel, avait assuré que la phrase « Allez brûler en enfer » n’était pas une menace de mort : « Lorsqu’on est en enfer, on est déjà mort ».

Les magistrats de la cour d’appel ont estimé que « l’inscription en cause ne peut être caractérisée comme une menace de mort. Les termes ne sont pas constitutifs d’une menace immédiate de commission de meurtre ».

La justice a considéré que cette inscription n’était pas une menace de mort. Photo DR

L’Est Républicain

La fête du Pays Réel, une incroyable réussite !

Samedi 11 mars 2017, une délégation de Lorraine Nationaliste a répondu présente à l’appel de Civitas en rejoignant la convergence nationale à Rungis.

Plus d’un millier de participants se sont réunis à la fête du Pays Réel autour d’Alain Escada et de Jean-Marie Le Pen avec pour seuls mots d’ordre : La France aux Français ! La France est catholique !

La culture des clochers et des terroirs s’est exprimée tout au long de cette belle journée à travers plusieurs dizaines de stands de haute qualité.

Des intervenants d’expérience ont captivé l’auditoire au cours de discours plus poignants les uns que les autres :

Alain Escada (ou le nouveau Léon Degrelle !) :

Jean-Marie Le Pen :

Carl Lang, président du Parti de la France :

L’abbé Xavier Beauvais :

Vivement l’année prochaine pour la seconde fête du Pays Réel !