Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Nouveau

Portez le Scapulaire du Mont-Carmel !

L’HISTOIRE DU SCAPULAIRE DU MONT-CARMEL

Le Mont-Carmel est une montagne située au nord de la Palestine, non loin de Nazareth. Elle servit de retraite au prophète Élie et à ses disciples, et devint un refuge de prières pour ceux qui attendaient le Messie. Devenus chrétiens à la première prédication des Apôtres, les ermites ayant succédé à Élie construisirent en ce lieu le premier oratoire dédié à la Très Sainte Vierge Marie, ce qui leur valut le nom de « Frères de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont-Carmel ». Au XIIIe siècle, l’Ordre chassé par l’avance des musulmans dut émigrer en Occident. Dans la nuit du 15 au 16 juillet 1251, la Très Sainte Vierge Marie apparut à saint Simon Stock, nouveau général de l’Ordre du Carmel, alors qu’il priait dans le couvent d’Aylesford en Angleterre. Elle lui conféra de ses mains le Scapulaire et fit cette promesse :

« Quiconque mourra revêtu de cet habit sera préservé des flammes éternelles. »

Cette promesse s’étant répandue parmi le peuple chrétien, de pieux fidèles se mirent à porter ce sacramental.

800px-Caiobadner_-_mount_carmel

Le Mont-Carmel, Palestine

Cinquante ans plus tard, la Très Sainte Vierge Marie apparut au pape Jean XXII et lui rappela ses promesses à saint Simon Stock et voulut y ajouter la promesse de la délivrance du purgatoire le samedi suivant la mort, non seulement en faveur des Carmes, mais encore de tous les fidèles portant le Scapulaire, qui voudraient s’unir spirituellement à la Confrérie de l’Ordre du Carmel.

Le 13 octobre 1917, la Sainte Vierge apparut aux enfants de Fatima avec le Scapulaire du Mont-Carmel. Lucie, l’aînée des trois bergers, a expliqué ensuite : « La Sainte Vierge voudrait que tout le monde porte le Scapulaire, qui est le signe de la Consécration à son Cœur Immaculé. Le Rosaire et le Scapulaire sont inséparables.

BIEN RECEVOIR ET PORTER LE SCAPULAIRE DU MONT-CARMEL

Le Scapulaire du Mont-Carmel d’aujourd’hui est une réduction de l’habit religieux de l’époque de saint Simon Stock, qui recouvrait le haut du corps. Formé de deux morceaux de laine brune reliés par des cordons, il est porté sous les habits de telle manière qu’une partie pende sur le dos, l’autre sur la poitrine.

Le premier Scapulaire doit être béni et imposé par un prêtre ou un diacre qui en a le pouvoir, en utilisant une formule de bénédiction et d’imposition du Scapulaire. Lorsque le premier Scapulaire est usé, on le remplace simplement par un nouveau, sans le bénir, la bénédiction et l’imposition étant attachées au bénéficiaire pour sa vie entière. L’ancien Scapulaire doit être brûlé afin d’éviter d’être profané. Le Scapulaire doit être porté de manière continuelle (donc aussi pendant la nuit). On peut bien sûr l’enlever pour faire sa toilette. Il n’y aurait aucun péché à cesser de porter le Scapulaire une fois reçu, mais celui qui cesse de le porter cesse de bénéficier des promesses. Celui qui le reprendrait après l’avoir abandonné quelque temps, même plusieurs années, n’a pas besoin de se le faire à nouveau bénir ou imposer. En cas de réel inconvénient à porter le Scapulaire – comme dans les pays chauds où le tissu se détériore rapidement avec la transpiration -, le pape saint Pie X a concédé la faculté de le remplacer par une médaille du Scapulaire (la médaille ne peut être imposée ; il est indispensable de recevoir un premier Scapulaire en tissu). Cependant, il faut insister sur le fait que l’Église préfère le Scapulaire en étoffe, parce que celui-ci représente mieux le vêtement donné par la Sainte Vierge à saint Simon Stock. La concession de la médaille en Occident n’est qu’une dispense exceptionnelle, comme par exemple pour aller dans l’eau.

Faut-il affirmer que le port du Scapulaire dispense de porter sa croix chaque jour et de fuir le péché ? Certes non. Mais le port de l’habit qui fait de nous des serviteurs de la Très Sainte Vierge Marie sera une source de grâces qui nous rendront plus faciles les sacrifices et les renoncements qu’exigent la fuite du péché et l’imitation de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Le Scapulaire du Mont-Carmel


LES PROMESSES LIÉES AU SCAPULAIRE ET LES CONDITIONS A REMPLIR POUR EN BÉNÉFICIER

1/ la protection constante, durant la vie, de tous les dangers de l’âme et du corps
Condition : porter le Scapulaire jour et nuit
De nombreux miracles ont eu lieu en ce sens au cours de notre histoire. Lors de certaines guerres, des soldats portant le Scapulaire ont par exemple reçu une balle s’écrasant contre celui-ci sans être mortellement touchés.

2/ la préservation des flammes de l’enfer
Condition : porter le Scapulaire jour et nuit
C’est-à-dire que le Bon-Dieu ne permettra pas que le porteur du Scapulaire meurt en état de péché mortel et lui offrira la possibilité de se confesser avant sa mort en mettant un prêtre sur son chemin.

3/ la libération du purgatoire le samedi suivant la mort (privilège sabbatin)
Condition : pour bénéficier de cette indulgence plénière le samedi suivant la mort, il faut en plus de porter le Scapulaire jour et nuit, réciter quotidiennement le petit Office de la Sainte Vierge* ainsi que garder la chasteté selon son état.
La chasteté selon son état signifie garder la chasteté complète dans le célibat, et observer les lois du mariage dans l’état de mariage, ce qui n’entraîne aucune autre obligation que celles auxquelles sont tenus tous les catholiques.

Nous insistons sur l’immense importance de ce privilège. En effet, combien de pauvres âmes souffrent dans les flammes du purgatoire et y resteront peut-être quelques années, quelques dizaines d’années ou jusqu’à la fin des temps ?

*A la demande du fidèle, le petit Office de la Sainte Vierge peut être commué par le prêtre en une autre œuvre (nous conseillons le chapelet quotidien).

4/ les indulgences
La Sainte Église accorde aussi un grand trésor d’indulgences plénières et partielles, c’est-à-dire la rémission totale ou partielle des peines du purgatoire dues aux péchés. Par exemple, est accordé une indulgence partielle aux fidèles baisant respectueusement leur Scapulaire avec foi, et, une indulgence plénière aux fidèles le jour de la fête de Notre-Dame du Mont-Carmel, le 16 juillet.
(Voir le livret explicatif contenant l’intégralité des indulgences et toutes les autres informations concernant le Scapulaire)

 

Demandez le Saint Scapulaire au prêtre de votre paroisse !
Ou procurez-le vous ici

Communiqué : Lorraine Nationaliste répond à l’appel de Civitas et rallie le triptyque : « Dieu – Patrie – Famille »

Dans le communiqué Civitas en date du 21 septembre 2017, le président du parti, M. Alain Escada, lance un appel solennel à se rassembler sous le noble triptyque : « Dieu – Patrie – Famille ».

Nous, Lorraine Nationaliste, avons toujours fait le choix de rester fidèle à la formation politique de nos regrettés mouvements prédécesseurs. En ce sens, bien que nous ayons toujours défendu le catholicisme lorsque les circonstances étaient de mises, nous définissions le rôle de notre structure locale comme étant essentiellement politique.

Loin de nous l’idée de ne plus vouloir rassembler les hommes de bonne volonté dans l’indifférenciation de leurs croyances ou non-croyance, les temps font qu’il est désormais venue l’heure que l’on s’investisse à la défense intégrale de nos racines, sans en laisser une seule au joug de nos ennemis.

Depuis la création de Lorraine Nationaliste, le 16 décembre 2012, nous défendions à juste titre la Patrie et la Famille, socles de toute société pérenne. La place de Dieu était dès lors une question personnelle et notre propagande s’efforçait de ne pas brusquer nos concitoyens, sympathisants et militants sur ce sujet sensible. Lorraine Nationaliste, à l’échelle de son identité purement structurelle, était « politiquement catholique ».

Or, la guerre que nous menons en cette funeste année 2017 et que nous mènerons dans les années à venir doit être sur tous les fronts, elle doit être totale. La Vérité n’est pas multiple et nous devons d’urgence ajouter à notre combat public la défense de la chrétienté et de Dieu.

Nous appelons par conséquent à prier comme si militer n’était pas assez, et militer comme si prier ne suffisait pas !

Certains pourraient reléguer la pratique et la défense de la religion en seconde zone, arguant que ce combat n’est pas crucial, que la préservation du peuple et de la race l’emporte sur la défense des âmes et de l’honneur du Créateur de toutes choses. D’autres, plus passifs, interprétant leur vie comme s’ils étaient de purs esprits, se trouvent des excuses afin de ne pas pousser la porte du militantisme et affirment que seul Dieu peut encore sauver la Terre des Pères.

Le juste milieu est bel et bien de nous aider nous-mêmes, de nous défendre nous-mêmes contre ces vermines hors-sol, tout en appelant Dieu à notre permanent soutien et secours.

Dieu – Patrie – Famille, dans le bon ordre des priorités, telle est la lutte à laquelle vous convie Civitas et à laquelle nous, Lorraine Nationaliste, vous invitons aujourd’hui à prendre part !


Lorraine Nationaliste

Acquisition de matériel militant Lorraine Nationaliste !

Nous avons fraichement réceptionné pour vous du matériel militant signé de notre mouvement !


Voici les quatre modèles d’autocollants que nous vous proposons :

Pour plus d’informations, visitez sans plus tarder notre boutique afin de vous les procurer.

Découvrez également nos affiches, tracts, drapeaux, ainsi que des produits nationalistes utilisables dans la vie de tous les jours : maillots, tasses, etc !

C’est ici !

Soutenons Logan, prisonnier politique victime de leur République !

Nous lançons un appel à votre générosité afin d’alléger quelque peu les souffrances d’un ami. Prisonnier politique, enfermé en détention provisoire dans les geôles parisiennes depuis maintenant trois longs mois, Logan a besoin de notre aide à tous !

Son crime ? Avoir manifesté son refus de l’invasion migratoire sur les réseaux sociaux et avoir eu en possession à son domicile deux armes de petits calibres. Il n’en fallut guère plus à cette justice aux ordres pour l’accuser de tentative de terrorisme.

Offrons à Logan la possibilité de vivre le plus dignement possible dans sa petite cellule de 10 m², où il ne peut pas travailler pour gagner de l’argent parce qu’il n’a pas encore été jugé.

Sa cagnotte leetchi où vous pouvez lui faire un don (même 5€ !) : cagnotte pour Logan

C’est une vieille vérité que les persécutions n’abattent que les faibles. Les nationalistes à l’âme brûlante en sortent grandis et accroissent leur force et leur détermination dans les difficultés. Toute répression, aussi violente soit-elle, que leur République emploie à l’encontre des derniers défenseurs de la France réelle durcit en définitive leur résolution.

Notre drapeau couvert d’honneur en se faisant attaquer si violemment de toutes parts ne vacillera pas ! Les mains fermes de ses porteurs le maintiennent de plus en plus résolument dans le ciment de l’amitié et de la camaraderie. Jamais ils ne céderont afin de ne pas devoir offrir le spectacle de leur effondrement sous la brutalité des coups.

Les scélérats ne jouiront pas du triomphe de nous mettre à genoux ! Par-delà la terreur, les brimades et la prison, le droit et la vérité s’imposeront. Ils peuvent nous plier, mais jamais nous ne romprons !

Tout ce que nous risquons de perdre dans cette lutte sont nos chaînes d’esclaves !

Les jours de la servitude sont comptés !

LIBERTÉ POUR LOGAN !

Lorraine Nationaliste

Civitas : Lettre ouverte à nos amis encore au Front National

Lettre ouverte à nos amis encore au Front National

Même les plus aveugles, même les plus inconditionnels, tous doivent bien admettre ce matin que le Front National est entre-déchiré et ressemble à un radeau à la dérive.

Ce n’est pas Civitas qui pleurera sur le sort de Florian Philippot, dont les mœurs dissolues l’avaient conduit à considérer sur un plateau de télévision que la défense de la famille n’avait pas plus d’importance que la culture des bonsaïs, ni sur celui de Sophie Montel qui estimait que le discours du FN sur l’immigration était trop “anxiogène”.
 
Mais ces départs – outre qu’ils préfigurent l’apparition prochaine d’un parti philippotiste – amorcent la nuit des longs couteaux au sein d’un FN dont plusieurs cadres rivalisent déjà pour succéder aux partants. Et surtout, il faut bien constater que tous les lobbies de l’anti-France restent bien présents au sein même de l’état-major du FN et vont continuer à le miner de l’intérieur.
 
Le lobby LGBT s’est emparé de nombreux leviers de commande au sein du FN et se renforce par cooptation. La franc-maçonnerie y est également ouvertement représentée et pas seulement par un Gilbert Collard qui, sans être corrigé par la présidente du parti, avait déclaré devant des représentants d’organisations juives que lorsque Marine Le Pen disait “La France aux Français”, elle pensait “La France aux Juifs”, tandis que Louis Aliot faisait pleurer dans les chaumières en précisant qu’il porte au cou l’étoile de David de son grand-père rabbin et que Nicolas Bay faisait un pèlerinage à Yad Vashem.
 
Est-ce vraiment de cette façon que le Front National pense servir la cause de la France et des Français ?
 

Ces dernières semaines, j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs élus régionaux et municipaux du FN, ainsi que des responsables locaux qui ont consacré des années de leur vie à implanter ce parti, et j’ai écouté leur désarroi.

Je m’adresse à eux et à vous tous en toute franchise sur quelques points essentiels.
 
1. La France ne pourra être sauvée sans prendre en compte la dimension spirituelle et morale de notre combat. Ne pas tenir compte de la mission de “fille aînée de l’Eglise” dévolue à la France et s’entêter dans un engagement politique placé sous les auspices de la République maçonnique, vassale du Nouvel Ordre Mondial qui nous impose simultanément la destruction de la Famille et l’immigration de grand remplacement, c’est persister dans une voie sans issue.
 
2. Il est temps d’admettre avec lucidité que notre camp ne parviendra pas à conquérir les commandes de l’Etat par des élections. L’étude de l’Histoire nous enseigne que, depuis la fin des Monarchies, ce sont seulement de graves circonstances exceptionnelles marquées par le délitement des institutions qui ont permis à des hommes vertueux et aguerris de notre camp de reprendre le pouvoir en main pour entreprendre pour quelque temps un travail de restauration nationale.
 
3. En revanche, les élections municipales offrent encore, à un échelon naturel, la possibilité pour notre camp de conquérir des mairies et d’administrer des communes en servant le bien commun.
 
4. La participation à d’autres élections, dans les circonstances actuelles, au vu de l’évolution démographique et des outils de manipulation de l’opinion publique mis au service de l’anti-France, ne peut permettre que d’aider à la diffusion de nos idées et à l’élection de quelques personnes prêtes à mener un combat ingrat d’opposition aux projets destructeurs du pouvoir en place.
 
5. Notre devoir est d’envisager le pire, et d’organiser sans plus tarder des villages gaulois, îlots de chrétienté, dans lesquels assurer la survie de notre civilisation, de nos us et coutumes, de nos traditions, de notre foi, et à partir desquels ultérieurement, quand Dieu voudra, lancer la reconquête.
 
Il faut cesser avec les vaines illusions et les promesses de victoires rapides. Il ne s’agit pas non plus de sombrer dans le désespoir ou le quiétisme. Il faut faire preuve de discernement, prendre en compte le réel, et nous organiser, nous structurer, pour être en mesure d’encaisser les prochains chocs, en gardant foi en Dieu et en servant fidèlement quelles que soient les difficultés à venir.
 
Rejoignez Civitas, prenez votre part de cette bataille, participez à notre enracinement local.
 
Dieu – Patrie – Famille, tel est le triptyque autour duquel nous proposons de nous rassembler.
 
Alain Escada,
président de Civitas